WPChef, la semaine 6 de la formation WordPress, mes avis et impressions…

Temps de lecture : 7 minutes

Formation WordPress WPChef Semaine 6 : Sauvegarder et migrer son site (durée 8h00)

Nous voici donc à la semaine 6 de cette formation WPChef !

Cette semaine a commencé par une mise en application des savoirs fraîchement acquis.

Représentation Schéma fil de fer ou wireframe

Wireframe

Les devoirs…

Le nom consacré chez WPChef est « devoir » N°2…

Eh oui, « devoir », comme à l’école, lors de nos jeunes années. Ça nous rajeunit !

Comme leurs noms l’indiquent, ces devoirs sont assez « scolaires » et laissent peu de place à l’initiative personnelle. C’est un peu ça que je déplore. Sans doute parce que je me suis vautré aux deux premiers, selon les examinateurs…😂

Lors du premier devoir, il s’agissait de recopier et rédiger en similaire une page de vente sur un site. Lors du second, on n’avait plus pour information qu’un wireframe (schéma fil de fer) indiquant la disposition à respecter pour les différents éléments de la page.

Je ne peux pas dire que ça m’ait laissé un souvenir impérissable.

En effet, autant la forme de l’exercice que sa correction me semblent un peu alambiqués, à géométrie variable et pas très productifs. Surtout la correction d’ailleurs. Car les examinateurs donnent des affirmations qui à mon sens relèvent plus du goût personnel de chacun, que de l’exigence technique. Mais bon…

 

 

 

 

 


Ça doit être parce que je suis « vieux » !

On m’avait prévenu… et ça fait toujours plaisir !!!😂🤣😂

D’ailleurs, dans l’avant dernière notice de la SEMAINE 0, celle qui s’intitule « L’intensité hebdomadaire », j’en avais été clairement informé :

Je ne peux pas résister au « plaisir » de vous mettre un copier/coller du texte d’avertissement😊

Ça commençait comme ça :

« Tout dépend de votre niveau

Si vous êtes graphiste, vous avez déjà des automatismes et des expériences qui vont faciliter l’apprentissage de WordPress. Au lieu de 8h, il se peut que vous ne passiez que 6h.

Mais si « l’informatique c’est pas votre truc » et que la création de sites Internet est une nouveauté, il se peut que vous passiez bien plus de temps chaque semaine, jusqu’à 12h.

Sauf que l’âge a aussi son importance. Statistiquement, si vous êtes né avant 1978 (la moyenne de nos stagiaires), vous mettrez plus de temps encore.

Glups…😟 (c’est le bruit que je fais d’ordinaire lorsque j’ai du mal à avaler un truc)😠😡


En plus, pour ce deuxième « devoir », il était nécessaire d’utiliser les constructeurs de pages Divi ou Elementor, au choix. Tout ça avec une formation globale d’à peu près trente minutes pour chacun. Pas évident de faire le tour d’un constructeur de page comme Elementor, sur lequel s’est porté mon choix.

J’ai choisi Elementor, parce qu’il est moins « usine à gaz » que Divi et comme je déteste ces outils, j’ai pris le plus simple à mettre en œuvre, pardon, je voulais dire le moins compliqué…😩😫

…Et la notation !!!

Comme note, j’ai eu 72 sur 100. C’est vous dire ! J’ai d’ailleurs été rappelé à l’ordre à ce sujet, car mes notes sont paraît-il insuffisantes…(Hé oui, toujours ce problème d’âge !… la sénilité me guette)

Je voudrais voir ce que ces jeunes gens feraient, lorsqu’ils auront comme moi 62 ans et en convalescence à la suite d’un AVC… !?

Probablement des mots croisés ou des grilles de sudoku. 😀

C’est là, à mon sens, le principal tort de cette formation. Les intervenants ont une fâcheuse tendance à considérer les inscrits plus comme des « élèves » que comme des « clients ».

Ils ont tendance à oublier KECÉNOUKONPAYE !!!😠

Heureusement, la suite a été plus constructive.

L’étude des sauvegardes sous WordPress

Nous avons en effet abordé les sauvegardes avec UpdraftPlus.

Très intéressant ! Je ne connaissais pas ce plugin et c’est vrai qu’il est formidable ! Il permet de configurer pas mal de paramètres dont la planification de la sauvegarde à distance via la Dropbox (entre autres). Très utile, vraiment.

Logo UPDRAFT PLUS plugin de sauvegarde à distance pour WordPress

Une fois qu’on sait sauvegarder, ce qui est plus prudent, on peut voir les questions de restauration de site après un petite tuile et même après un mégacouac.

Ce que les formateurs nous ont fait faire d’ailleurs.

Voilà des trucs vraiment utiles à savoir et qui ne s’improvisent pas. Ces cours étaient d’ailleurs réalisés par Alex avec une grande pédagogie (même moi, j’ai tout compris… à mon âge !!! )😆

La migration de site à l’aide de All-inOne WP Migration, dans cette formation WordPress WPChef

Tout ceci, vous l’aurez compris n’avait qu’un but : nous faire comprendre la nécessité de sauvegarder son site avant de se livrer à toute modification susceptible de le mettre parterre.Logo all-in one WP Migration

D’ailleurs, en terme de modifications, on a abordé du lourd pour suivre : j’ai nommé la migration de site !

En effet, c’est le genre de truc qui effraie tout le monde, car quand on veut changer d’hébergeur par exemple ou encore mettre son site en ligne après l’avoir développé en local, il est impératif de connaître la manip sur le bout des doigts.

Et à mon sens, c’est là que les serveurs d’exercice atteignent leurs limites…

Formation WordPress WPChef logo WordPress

Les serveurs d’exercice, pas toujours l’outil idéal !

Autant j’ai trouvé ce cours animé par Maxime intéressant, autant la mise en œuvre a été une vraie galère !!! 😟

On en arrive à se mélanger  les pinceaux entre les explications sur ce qu’il faut faire avec un vraie site et entre de vrais hébergeurs et ce qu’il est possible de faire sur un serveur d’exercice…et après, dans la réalité…on rame ! 😳

Enfin, tel est mon ressenti… À priori, je n’ai pas vu de commentaire à ce sujet de la part des autres élèves-clients.

Pas de forum, pas de groupe ? Dommage !Petite fille sui chuchote à l'oreille de sa mère pour symoboliser une manque de communication

Ça aussi c’est un truc que je trouve dommageable. Le fait qu’il n’y ait pas d’interconnexion possible entre les élèves. Toutes les formations auxquelles j’ai assisté donnent la possibilité de partager nos impressions sur un forum ou un groupe Facebook. C’est motivant, car cela permet de se situer les uns par rapport aux autres et d’échanger des tuyaux, des remarques… Là non. Le seul vecteur commun au groupe est la page « commentaires » avec l’inévitable passage par la tour de contrôle des formateurs. Je trouve ça puéril.

Alors, revenons à nos moutons. Lorsqu’on souhaite migrer un site, en général on utilise un plugin qui permet de faire ça en automatique. Le souci, c’est que ce plugin a souvent tendance à bugger.

Alors, il ne nous reste qu’une alternative : la migration manuelle. Et là, bon courage !

En effet, s’il existe un plug in pour ça aussi, cela nécessite tout de même une approche nettement plus technique ! Le cours sur ce sujet, brillamment dispensé par Maxime, ne coulait vraiment pas de source, malgré la pédagogie du formateur.

 

Logo external imagesAu terme de cette semaine intense, nous avons abordé les approfondissements, comme à l’accoutumée, avec pour cette semaine 6 les notions de changement de nom de domaine, changement d’hébergeur, les outils d’import-export avec pour les médias l’extension Import External Images et pour finir la maintenance centralisée.

 

Par exemple, que faire si notre nom de domaine ne correspond plus à nos attentes ? Si notre nom de marque évolue ? D’où la nécessité de changer de nom de domaine.

 

Nous avons donc revu la technique de la migration simplifiée, pas plus compliqué que ça…

Je vous la fais courte, mais Alex nous a quand même largement réexpliqué les bases CPanel et l’extension qui va bien (Better Search & Replace), ainsi que les notions de redirection.

Le changement d’hébergement et la migration de site de 1&1 IONOS à 02SWITCH… La galère !!!

Nous avons ensuite creusé le changement d’hébergement, qui est quelque chose de très utile à appréhender pour tout futur développeur. À ce sujet, je décerne le « prix citron » à 1&1 IONOS !

Une vraie cochonnerie cet hébergeur ! J’ai d’ailleurs dû faire appel à l’équipe d’O2SWITCH pour faire la manip à ma place, tellement leur truc est mal foutu… Hé oui, chez 1&1 IONOS TOUT se paye !

Ils n’aiment pas du tout qu’on migre un nom de domaine depuis chez eux. Auparavant, Je n’avais jamais d’appel de leur part, ni de réponse quand j’avais besoin d’éclaircissements, mais depuis que j’ai commencé à migrer, il ne se passe plus une journée sans que je n’ai un appel du service commercial !!!

Logo 1&1 IONOS barré

TROP TARD, BYE BYE 1&1 IONOS et sans regret !

Vous l’aurez compris, je vous déconseille fortement cet hébergeur.

Des exemples :

Afin que votre site soit mieux référencé et qu’il inspire confiance aux internautes, vous voulez passer votre site en HTTPS ? Et donc vous souhaitez un certificat SSL Let’s Encrypt chez eux ?

Il faut passer à la caisse contrairement à ce qui se fait chez tous les autres hébergeurs…

Vous aimeriez un CPANEL pour pouvoir faire vos propres paramétrages, comme cela existe chez tous les autres hébergeurs ?

Chez eux, ça n’existe pas ! Donc pour faire les modifs, c’est un vrai sac de nœuds… excepté si vous payez, bien sûr !

Enfin, bref, quoi que vous souhaitiez faire, chez 1&1 IONOS, IL FAUT MONTRER LA MONNAIE D’ABORD !

Chez O2SWITCH, en revanche, le moindre mail à leur support est suivi d’effet dans la journée, quand ce n’est pas dans l’heure !

Super service client, vraiment.Logo O2SWITCH hébergement web

 

 

 

Mais au final, si je dois décerner un prix d’excellence pour la qualité du service clientèle et le meilleur rapport qualité/prix, c’est bien à easyhoster que je le décerne. Ils sont à mon sens les meilleurs !

Easy Hoster Logo

Vers la semaine 7 de la formation WordPress WPCHEF

 

 




 

Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire ici.