Formation WordPress WPChef semaine 3, Mon avis

Temps de lecture : 5 minutes

SEMAINE 3, les thèmes sous WordPress dans la formation WPChef

Semaine 3 : Personnaliser l’apparence du site par le choix des thèmes, des couleurs et typographies – Durée 8h45

Eh oui ! Cette semaine le thème sera « Les Thèmes » !

Le choix d’un thème pour son site WordPress

Maxime entame cette troisième semaine avec un sujet essentiel, lorsqu’on souhaite créer un site ou un blog sous WordPress. Le choix d’un thème est en effet l’élément déterminant du look du futur site. Maxime utilise d’ailleurs une symbolique imagée, très pédagogique et ô combien claire qui m’a beaucoup plu pour décrire ce qu’implique le choix d’un thème.

Il s’est en fait référé à l’image d’une voiture, dont le moteur serait WordPress, dont les options seraient les extensions (ou plugins) et dont la carrosserie ( avec les éléments de décoration, couleurs, matières, aménagement intérieur, etc) constituerait le thème.

Les vidéos figurant dans les articles ne sont pas extraites de la formation mais sont publiées par Alex dans sa chronique InstantTheme de WPMarmite

Nous avons donc pu survoler quelques thèmes en nous arrêtant plus particulièrement sur deux d’entre eux :

  • Astra
  • Ocean WP

Les thèmes WordPress ASTRA & OCEAN WP

Nous avons donc pu approfondir les notions d’installation et de configuration de thème en prenant comme exemple ces deux thèmes célèbres par leur facilité d’utilisation, leur fréquence de maintenance par leurs éditeurs ainsi que leur nombre de téléchargements.

Thème enfant ou pas thème enfant ?

Ensuite, Maxime a tenté de nous expliquer le non-intérêt d’utiliser un thème enfant. J’ai bien sûr écouté attentivement ses arguments, mais là, je ne suis pas d’accord.

Je considère personnellement qu’un thème enfant est très utile, même si l’on n’est pas une super star du codage (comme moi, qui suis un âne en la matière, mais je compte bien prochainement combler cette lacune !…).

Pour moi, un thème enfant permet de sécuriser les petites modifs qu’on a pu faire, sans avoir à tout recommencer lors des inévitables mises à jour ultérieures du thème principal. Mais bon, on va pas débattre des heures sur le sujet (oui-non, oui-non, oui-non…) pour finir par oui-MAIS… ! Chacun pense ce qu’il veut, après tout.

Les vidéos figurant dans les articles ne sont pas extraites de la formation mais sont publiées par Alex dans sa chronique InstantTheme de WPMarmite

Le devoir nous appelle !!!

Pour les élèves de la formation WordPress WPChef PRO, c’est la semaine de la première interro.

Je le rappelle, pour ceux qui n’ont pas suivi, que cette formation prise en charge par les CPF ou les autres organismes agréés, est une formation certifiante.

Alors, pour ce faire, WPChef, en relation avec l’organisme certificateur  SIMPLON, qui est également une entreprise qui dispense des formations numériques inclusives, nous a concocté un ensemble de trois petits examens, une sorte de contrôle continu, en somme.

Les deux premiers comptent pour 25% chacun et le dernier pour 50% de la note finale qui donnera lieu à la certification de développeur WordPress, reconnue par les entreprises et les administrations.

Le thème de cette première interro était de reproduire la page web principale d’un site de restauration. Je ne vous en dis pas plus, car cet examen est toujours au tableau des prochaines formations et je ne voudrais pas divulguer « des secrets d’état ».

C’est vrai quoi ! On n’est pas sur TIKTOK, la veille du BAC !!! 🙂

Il n’y avait pas vraiment de difficulté majeure, si ce n’est une mise en place de sous-domaine « un peu exotique » et qui m’a donné du fil à retordre.

Le temps imparti était de trois heures et moi, ça m’en a pris six !!!

Que voulez-vous, quand on est nul, on est nul ! 🙂

Cela dit, à 62 balais et après un AVC, je trouve que finalement je ne suis pas si mauvais que ça. J’en connais à mon âge, en dehors des mots croisés….pfff 😉

La palette de couleurs

Bon, après la purge du devoir, Nicolas a pris la suite de Maxime et nous avons continué sur l’étude des couleurs.

Important ça, les couleurs à adopter dans les thèmes !

C’est important pour la conception d’un site web attrayant et correspondant aux critères du client. Mais aussi en terme de bon goût, de correspondance à l’activité du client. Ça l’est également pour que ça ne pique pas trop les yeux, genre carnaval ou sapin de Noël !

Au menu :

  • Quelles couleurs choisir ?
  • Vérifier les contrastes
  • Déterminer la couleur dominante
  • Trouver la couleur opposée
  • Décliner la couleur dominante
  • Développer les noirs
  • Choisir les blancs
  • Comment gérer les autres couleurs ?

Là, je dois admettre que j’ai appris un paquet de trucs que je n’imaginais même pas.

Jusqu’à présent j’appliquais les fameuses techniques du « doigt mouillé » et de « l’à-peu-près », suivies de la non moins fameuse méthode « Coué ». Heureusement, je ne suis pas daltonien !

Les goûts et le couleurs

Plus sérieusement, cette formation aux couleurs a été riche d’enseignements. Je n’envisageais même pas l’idée de la multitude de paramètres à prendre en compte. Après, je pense qu’il faut relativiser. Je me souviens, lorsque j’étais lycéen, de mes cours de dessin à l’école hôtelière où il était question de rouge, orange et jaune pour stimuler l’appétit, donc pour la déco du restaurant. Puis de bleu et vert pour favoriser le sommeil, donc pour les couleurs de revêtements des chambres…

Sorti de là, le sujet ne m’avait même pas effleuré à propos d’un blog ou d’un site, tant que ce n’était pas trop flashy et que ça restait lisible. Et je ne m’en suis pas plus mal porté.

Moi, quand je conçois un site, je veille d’abord au support principal sur lequel le site sera consulté. Il n’est en effet pas bien compliqué d’imaginer que le site d’un avocat sera plus consulté sur desktop que sur smartphone. De la même manière, un blog sur les skateboards sera visionné plus souvent par des ados sur leur téléphone et un site sur le DIY sera consulté par un femme sur son IPad, les pieds sur la table basse du salon ou sur le plan de travail de la cuisine (l’Ipad, pas les pieds, hein !) 🙂

En conséquence, j’essaie d’intégrer des couleurs et des typos spécifiques selon le support final. L’autre contrainte de taille, c’est l’aspect responsif qu’il faut maintenant impérativement prendre en compte. Cela a d’ailleurs été évoqué par les formateurs lors de la conférence.

Après les couleurs, l’identité visuelle du site WordPress

Ce qui compose l’identité visuelle d’un site

  • La typographie
  • Choisir ses polices
  • Comment créer un logo minimum viable et une favicon ?
  • L’Application d’une charte graphique dans les thèmes

Pour finir, après les quizz, la conférence sur : « Comment trouver le thème WP idéal ? »

Conférence très instructive portant sur la variété des thèmes et de l’intérêt ou non de choisir un thème adapté à une profession ou bien de choisir un thème plus généraliste qu’on farcit d’extensions pour l’adapter au but désiré. Je vous livre un secret, entre vous et moi, c’est la deuxième solution qui l’emporte.

En effet, les formateurs nous ont brillamment démontré qu’un thème dédié est plus facile à adapter rapidement (un truc de fainéant, quoi ;)) mais peut avoir une durée de vie limitée. Alors qu’un thème plus généraliste déjà téléchargé des milliers de fois, avec des plugins adéquats, eux aussi largement utilisés, assureront une plus grande pérennité de l’installation.

Conférence WPChef sur les thèmes WordPress

Conférence WPChef sur les thèmes WordPress

Ici, la suite de mes avis sur la poursuite de la formation lors des semaines 4 & 5

Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un commentaire ici.